sac à main bandouillière raphia frangé naturel naturel fait main | LLdeco
18807
product-template-default,single,single-product,postid-18892,theme-bridge,bridge-core-2.2.1,woocommerce,woocommerce-page,woocommerce-no-js,yith-ctpw,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,columns-3,qode-theme-ver-24.9,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,cookies-not-set,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive

Boutique déco

Grand cabas BAHAMAS

109.00

 Fabriqué en France

Notre magnifique fourre-tout en raphia naturel Bahamas avec des franges ludiques est l’accessoire parfait pour une sensation bohème décontractée, ajoutant un détail à la mode à votre tenue. 

Un tote bag estival et adorable pour ranger vos affaires les plus importantes. Allons à la plage!

UGS : BAJN083N Catégories : , ,
Dimensions 32 × 15 × 40 cm

paiement

Paiement 100% sécurisé

garantie

98% de clients satisfaits

livraison

Livraison offerte en France sous condition

contact

Service client disponible

L’histoire du sac à main

Le sac à main occupe de plus en plus de place. Il y a un demi-siècle, on ne le portait qu’à la messe le dimanche. Il ne contenait, au mieux, qu’un flacon d’eau de Cologne, un missel et un mouchoir. Ensuite, plus les femmes se sont émancipées, plus leur sac s’est alourdi. Le sac à main a toujours été lié à l’intimité de la femme, par son contenu, mais aussi parce que, pendant longtemps, les contenants étaient des poches cachées sous les jupes, près du corps. Et si l’intérieur est intime, l’extérieur, lui, s’affiche. Il sert à la fois d’indicateur social et de bouclier. Comme pour Grace Kelly, qui, enceinte et harcelée par les paparazzis, cachait son ventre arrondi derrière son Hermès.

Le sac à main Au moyen âge, époque où les plus pauvres demandent l’aumône dans les rues, les riches plongent parfois leur main non pas dans leur poche (leurs vêtements n’en comportent pas) mais dans leur petite bourse, pour y piocher une pièce. En ces temps religieux, des devises pieuses sont souvent cousues sur ces bourses où l’on range aussi mouchoir, chapelet, couteau et autres petits objets. On commence aussi à les décorer, les plus fortunés brodant leurs bourses de fils d’or.

L’histoire du sac à main évolue avec l’histoire de La mode. Au XVII ème siècle, les robes se font plus légères, plus près du corps, à l’image de la robe impératrice, très épurée, qui apparaît en 1790. Les femmes délaissent alors le sac à main porté à la taille, qui risque de nuire à leur silhouette. Elles se tournent vers la pochette en guise de sac à main, souvent rehaussée de broderies et de perles, appelée réticule, qu’on porte à la main. Ces premiers sacs à main sont moqués par la presse de l’époque, qui les qualifie de “ridicules”, parce qu’ils mettent en avant ce qui était jusque-là caché. Au fil des ans et des modes, les formes du sac à main varient : rond ou carré, sobre ou richement brodé, avec pompons, en soie ou en perles, tenu par une chaîne, etc.

Avec le développement des voyages, l’industrie du bagage connaît un véritable essor. On voit alors apparaître de plus en plus de sacs à main, de toutes tailles. Y compris des sacs à main conçus pour voyager. Confectionnés en cuir, ils sont plus solides que les précieux réticules du XVIIIè siècle et souvent équipés d’une poignée pour être facilement transportés. Et, à la différence des modèles précédents, ils se ferment, permettant aux femmes d’emporter leurs effets personnels en toute discrétion.

Il faudra attendre 1955 pour que la célèbre marque de luxe Chanel impose le sac à main en bandoulière.Comme pour l’ensemble de ses créations, quand Coco Chanel s’intéresse au sac à main, c’est pour en faire un objet élégant mais simple et, surtout, pratique. D’où l’idée de lui adjoindre une chaîne plus longue que ce qui se faisait jusqu’alors, permettant aux femmes de le porter non plus sur l’épaule, d’où il glisse, mais en bandoulière, et de rester libres de leurs mouvements. Créé en février 1955, le 2.55 est toujours un best-seller de la marque, sans cesse revisité.

 

la tendance est aux sacs tressés ! En raphia, en paille, en rotin… Le sac à main tressé, qu’il soit un sac cabas, un sac seau, à bandoulière …

L’occasion de ressortir petit à petit de son dressing les pièces d’été et surtout de dire adieu à ses sacs classiques et sombres pour privilégier des modèles en matières naturelles, comme le bambou. En plus, c’est tendance !

Chaque saison, les femmes prennent toujours plaisir à changer de sac.

Et cette année, il existe un modèle qui fait particulièrement fureur chez les fashionistas : Le sac à main Bambou.

Toutes les femmes vous le diront, le sac à main est l’accessoire indispensable pour une tenue parfaite. Eté comme hiver, elles sont d’ailleurs très nombreuses à aimer l’adapter à la saison actuelle. Et ça se comprend !  certaines n’ont pas forcément envie de garder leur sac en cuir noir et elles n’hésitent pas à le troquer contre un modèle estival beaucoup plus fun. Franges, couleurs pastel, broderies… il y en a toujours pour tous les goûts ! Mais cette année, il semblerait que la tendance soit aux matériaux naturels, comme le BAMBOU.

Un petit côté écolo qui est loin de nous déplaire ! Blogueuses  sont les premières à avoir craquer pour le sac en bambou et les photos de leurs looks sont partout sur les réseaux sociaux.

La petite histoire du SAC BAMBOU BY GUCCI

Pour comprendre le succès du sac Bamboo Gucci, il faut remonter aux années 50. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe doit faire face à de nombreuses pénuries de matières premières. Pour faire tourner les ateliers florentins de sa marque,Gucci a l’idée de remplacer le cuir par du bambou qui, à l’époque, était un matériau totalement méconnu du grand public. Il ne le savait pas encore, mais cette idée marquera profondément l’histoire de la marque Gucci.

Près de 70 ans après, le sac Bamboo continue d’être porté par les plus grandes stars de la planète

Pourquoi la fibre de Raphia dans notre décoration?

Plus que jamais les fibres naturelles sont les stars des tendances de décoration intérieur. Le raphia, fibre naturelle par excellence en fait partie. Cette fibre chaleureuse et booho chic se marrie très facilement avec tous les styles de décoration intérieure.

Si vous souhaitez surfer sur cette tendance, n’hésitez pas à accumuler du mobilier et de petits accessoires en rotin, en raphia ou en bambou. Ces matières se marieront à merveille avec des teintes claires, du lin et des matières brutes comme le bois et le béton.

N’hésitez pas à mélanger les matières pour apporter une âme accueillante à votre décoration. Un coussin en fibre de raphia se mélangera très bien à des coussin en toile de jute ou en lin naturel sur un canapé chic et bohème.

Côté jardin, le raphia reste la star des terrasses et des jardins!

L’utilisation presque exclusive de matières brutes traitées de manière artisanale : le rotin tissé, les fibres tressées ou la paille échevelée, apporte un côté détente au goût de farniente à votre décoration.

Vive les vacances! le soleil s’invite chez vous…

Fibre textile naturelle, solide et malléable, le raphia­­ – nom dérivé de « rofia », en malgache – fait partie intégrante des coutumes et des traditions de plusieurs pays d’Afrique.